Logiciel d’aide à l’écriture

Comparaison des logiciels :  Scribbook Vs Scrivener

Je me demandais si j’allais écrire un article sur le sujet. Peut-être que le sujet avait été déjà abordé ? Ou peut-être pas !

Depuis quelques semaines, j’utilise un  logiciel d’aide à l’écriture (de roman) en autre. Certains vont au-delà, puisqu’ils aident aussi pour les thèses, recettes de cuisine, poésie, scénario etc… J’en ai testé deux. Ensuite, il en existe d’autres, mais je ne pourrai pas vous donner mon point de vue, ce sera à vous de chercher.

Alors à quoi ça sert ?

À structurer vos idées, vos plans et vos premiers jets. En effet, ces logiciels sont d’extraordinaires outils qui vont vous permettre de classer vos idées / de développer vos personnages / des lieux / et également de faire des plans plus ou moins détaillés. Fini les post-it, les feuilles volantes, les cahiers et classeurs et je ne sais quoi encore qui volent et disparaissent au grès de leur humeur. (Là, vous vous dites que l’auteur est vraiment très bien organisé XD).

Alors, c’est génial pour celles et ceux qui écrivent dans n’importe quel ordre ! Ceux qui commencent par la fin, ou qui notent des scènes qui leurs viennent à l’esprit. Vous pouvez en effet, grâce au drag & drop, glisser/déposer vos scènes à différent endroit de votre roman. Rien n’est définitivement figé.

Personnellement, j’écris de façon linéaire… mais en relisant, je peux déplacer une scène à un autre endroit de mon manuscrit en un seul clik, alors qu’avec Word, c’était vraiment compliqué surtout si je devais passer de la page 110 à la 23 (après avoir cherché avec difficulté).

Tout d’abord, je vais vous parler de Scribbook .

Ce logiciel est gratuit (pour le moment). Le logiciel est en cours de développement encore. Il utilise les principales fonctions de Scrivener.

0scrib

Les + du logiciel
  • Vous pouvez l’utiliser « on line ».
  • Le logiciel utilise 3 types de plan dont le génialissime « méthode flocon« .
  • Des fiches personnages.
  • Des fiches lieux.
  • Créations de scènes / de chapitres autant que l’on souhaite.
  • Logiciel « on line », il se met à jour automatiquement, sans que vous ayez rien à faire.
  • Sauvegarde automatique dans le cloud. Soit vous le faites vous-même après votre modification ou le logiciel le fera toutes les 4 secondes.
  • Le look de l’interface.
  • Un mode « nuit » dans l’affichage.
  • Gratuit pour le moment.
  • Écrit en français.

Note de l’auteur du logiciel :

  • Syllaber (le S bleu) : qui permet au poète de découper/compter les syllabes et qui respectent les règles de la poésie fr
  • Le mode défi (le Chrono bleu) : qui permet de s’imposer un chrono ou un nombre de mots/caractère cible (très utile durant le nano)
  • Une analyse de vos textes via menu bouton droit : soit sur un fichier uniquement qualitatif (Lix), soit une analyse graphique si vous lancer sur un répertoire (Lix, nombre de page/mot par scènes etc…)
  • Vous pouvez aussi écrire/éditer directement une compilation de texte (sélection des fichiers en un clic), ou un répertoire : mises bout à bout, les scènes sont éditables

Arborescence de Scribbook 001scrib

 

Les – du logiciel
  • Il a des fonctions de bases uniquement.
  • Ne permet pas de « compiler » votre fichier pour en faire un « roman » ou un « e-book » automatiquement.
  • Ne permet pas de sauvegarder des images / liens / fiches de recherches

Pour la fonction de « bases », c’est à dire que vous développer votre arborescence, structurer votre plan, écrire directement vos scènes dans vos chapitres et cela s’arrête là. (Pour la version actuelle).

Maintenant, le logiciel que j’utilise Scrivener.

Ce logiciel est payant (environ 45 €), mais alors les mieux dépensés de votre vie. Utiliser sous Mac ou Windows.

Il est considéré comme la Rolls de l’écrivain, et j’avoue comprendre pourquoi. Toutefois, ce logiciel vous demandera plus d’investissement en temps pour le comprendre. Logique aussi, il est archi-complet. Vous trouverez des fonctions auxquels vous n’auriez même pas pensé ou même osé rêver.

01scrive

Les + du logiciel :
  • Vous pouvez vous attaquer à n’importe quel projet ! Roman / scénario (pièce de théâtre / film / BD…) / Poésie / chanson / thèses / rapport d’entreprise / billet de blog / recette de cuisine et j’en passe…
  • Le logiciel est très souple (Drag & Drop) Glisser / déposer vos chapitres ou scènes.
  • Fonction off-line (j’avoue le préférer), et enregistrement sur votre ordinateur.
  • Enregistrement toutes les 2 secondes (pas besoin de penser à sauvegarder… Allez dite-le ! Combien de fois avez-vous perdu un chapitre ou un paragraphe ?)
  • Arborescence très développée.

03-scriv

  • Fonction notes qui permet de garder les liens / les photos / les pdf / en fait tout et n’importe quoi ! Il gardera tout ce que vous avez précieusement collecté et de classer !
  • Vous pouvez vous mettre des objectifs de mots à atteindre. (C’est hyper motivant ^^)
  • Alors vous avez dans le système de Scrivener pour chaque scène ou chapitre de mettre des notes et d’indiquer l’état d’avancement de ce dernier (à faire / 1re correction / correction finale… (il y en a 6)), non seulement ça, mais aussi de faire des résumés (très pratique pour jeter un œil immédiat sur votre livre parce qu’apparaît dans l’arborescence), de donner un label (chapitre / scène ou autres)… lorsque vous aurez fini votre livre, cela vous servira pour la « compilation » (la mise en page) qui se fera automatiquement en fonction des informations que vous aurez fournies.
  • Vous avez trois modes d’affichage. Vous pensez que c’est un gadget ? Que neni mon ami(e). Le mode d’affichage simple est utilisé pour les scènes, puisque c’est sur ce mode dans lequel on écrit ! Ensuite le mode d’affichage sous forme de tableau liège. Par exemple, lorsque vous avez un chapitre où sont regroupées plusieurs scènes (ou votre livre entier avec tous ses chapitres), ou encore une scène / notes etc…  Et enfin sous forme de liste où l’on voit simplement tous les chapitres / scènes, le nombre de mots pour chaque partit…
  • Vous avez la possibilité de prendre des notes audio.
  • De visualiser vos statistiques détaillées.
  • Passer en mode plein écran / ou passer en mode composition ou « focus » (autrement dit, vous ne verrez plus que votre page et rien d’autre sans être distrait).
Mode Focus

Mode Focus

  • Vous pouvez exporter votre document en pdf / epub / word (.doc .docx) (et j’ai oublié le reste). Avec ou sans vos notes…
  • Vous avez des modèles « sheet » de personnage / lieu / général (moins bien que Scribbook ), mais vous pouvez personnaliser vos feuilles vous mêmes.
  • Alors possibilité de créer toute une série de plusieurs tomes sur un seul projet (je ne sais pas pour Scribbook).
  • Mettre des mots clefs ou des tags pour chaque scènes ou chapitres ou feuilles personnages etc… et faire une recherche croisée dans tout le document.
  • Mise à jour régulière du logiciel.
  • Vous pouvez synchroniser votre logiciel avec d’autres comme Dragon / Antidote
  • Je crois (mais pas sûre encore à 100%) que vous pouvez vous synchroniser avec une application mobile.
  • Couper l’écran en deux par exemple sur un long paragraphe et pouvoir vérifier votre texte.
  • Garder deux versions d’un chapitre et comparer. Vous vous aborder à faire une modification importante, mais vous ne savez pas si vous faite bien ou pas ? Eh bien, vous avez la possibilité de sauvegarder une version de l’ancienne et modifier la nouvelle et de comparer les deux versions de votre texte.

Je n’ai pas encore découvert toutes les fonctions du logiciel…

02sciv

Les – de Scrivener
  • Même si l’interface est simple, il demande un certain temps pour la prise en main tellement le nombre de fonctions est important.
  • Vous devez faire la mise à jour vous même.
  • En anglais (cela reste relativement simple à comprendre, même pour moi…).
  • La plupart des vidéos ou explications (gratuites) sont en anglais ! Si vous voulez des explications en français et bien vous payez… Les anglophones sont plus enclin à partager leur savoir. Enfin, sachez que vous avez un manuel complet dans scrivener en français qui vous permettra de comprendre le logiciel, mais pas de vidéos.

Vous aimeriez d’autres noms de logiciels comme Scribbook et Scrivener ? Vous avez aussi StorYBook (gratuit), Ulysses (payant), Liquid Story Builder, Ywriter, Celtx (scénario surtout), etc… il y en a d’autres. Je ne connais pas ces logiciels, alors je ne ferai aucune critique.

Ma critique finale :

J’aime l’interface de Scribbook plus que celle de Scrivener  (ou version PC) que je trouve plus convivial. Mais au niveau des performances, et des possibilités, il n’y a pas photos, Scrivener l’emporte haut la main ! Il faut dire qu’il existe depuis plus longtemps.

Alors même si vous êtes comme moi, vous ne faites jamais aucun plan, que vous écrivez en linéaire, Scrivener est vraiment un outil qui vous permet de vous décharger une grande partie de votre cerveau. Toutes les notes, et les références que vous utiliser, les photos, les liens, les dessins que vous faites, tout, tout, tout est compilé et vous pouvez faire des recherches croisées dynamiques pour les retrouver grâce au tags et aux étiquettes que vous créerez. Plus de perte de temps !

Mais je ne jette pas du tout Scribbook, parce que même s’il est en version Alpha Bêta, il est vraiment bien ! Donc si vous voulez découvrir ce logiciel qui est gratuit, faites-vous plaisir avec lui. D’autres payants sont moins bien… (pour dire). En faisant une recherche sur le web, vos yeux vont vous piquer avec les interfaces…

Scrivener : 9,5/10 – Scribbook : 6,9/10

Voilà ! J’espère que cette petite présentation vous aidera à vous y retrouver. N’hésitez pas à me faire partager vos expériences.

Allez, un dernier conseil pour la route ! Si vous n’aimez pas ces logiciels, mais que vous souhaitez simplement organiser vos notes, vous avez Evernote ! Logiciel aussi gratuit à utiliser en ligne et hors ligne. Si vous voulez que je vous fasse un petit didacticiel dessus, n’hésitez pas à me le demander…

Bonne création à toutes et tous 😀

Marlène,

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 Responses

Leave a Comment